4 bonnes raisons de choisir le coton bio

Chez Prairymood, nous sommes adeptes du coton bio depuis la création de la boutique, en 2010. On vous explique ici pourquoi…

Au début des années 90, quand le coton bio a fait son apparition, beaucoup étaient sceptiques quant à son intérêt. Les quelques pièces disponibles sur le marché étaient difficiles à trouver, hors de prix et le style n’y était pas toujours… Aujourd’hui, les vêtements 100% coton bio sont plus largement présents, même si les grandes enseignes restent timides sur le sujet… Ils sont aussi de plus en plus adaptés aux tendances de la mode. Pour certains, comme ma petite tribu et moi, le coton bio est un critère de choix quasi incontournable ! Mais alors, me direz-vous, quels sont – vraiment – les avantages du coton issu de l’agriculture biologique ?

Voici les 4 raisons qui font du coton bio une matière incontournable :

1 | Le coton bio est doux pour la peau 

Le coton bio est une matière cultivée et transformée naturellement, sans utilisation d’engrais chimiques, de pesticides, d’insecticides ou de métaux lourds pour les teintures. Il ne contient pas de substances nocives qui restent dans la fibre malgré les lavages et se retrouvent en contact direct avec la peau. Il est donc plus sain pour la peau de toute la famille. Le coton bio est hypoallergénique, et respirant.

Le coton bio est aussi très doux. La matière obtenue est également plus épaisse et résistante que la plupart des tissus en coton conventionnel (c’est-à-dire non bio). Quoi de mieux pour la peau fragile de bébé, et pour résister aux nombreux lavages ?

2 | La culture du coton bio est moins polluante que le coton classique 

Saviez-vous que le coton est l’une des cultures les plus polluantes au monde ? La culture du coton conventionnelle concentrerait à elle seule environ 20% des pesticides utilisés sur la planète pour moins de 5% des surfaces cultivées ! C’est donc tout l’écosystème qui est mis en danger par cette culture intensive. 

Le coton bio est cultivé sans utilisation de pesticides et d’engrais chimiques, tandis que le coton classique est souvent cultivé avec des produits chimiques nocifs pour l’environnement et les travailleurs. Le coton bio préserve donc la biodiversité et l’écosystème.

3 | Le coton bio est cultivé avec une gestion raisonnée de l’eau

La culture du coton est très gourmande en eau. Le coton classique a besoin de beaucoup d’eau pour pousser, en raison notamment de l’utilisation d’engrais et de pesticides chimiques. La conséquence : des lacs naturels asséchés, des nappes d’eau polluées par les produits chimiques, une faune et une flore extrêmement fragilisées. 

Au contraire, la culture du coton bio est basée sur des méthodes écologiques et des engrais bio qui réduisent considérablement la quantité d’eau nécessaire pour la culture. De plus, les agriculteurs bio utilisent des techniques d’irrigation plus efficaces telles que l’irrigation goutte à goutte qui permet de cibler précisément les besoins en eau des plantes.

La culture bio de coton favorise également la biodiversité en préservant les sols et en permettant la croissance de plantes et d’animaux sauvages. Cela contribue également à protéger les nappes phréatiques et les cours d’eau en réduisant les risques d’érosion et d’épuisement des ressources en eau.

4 | Les filières de coton bio traitent mieux leurs employés 

Comme dans d’autres cultures de masse, la culture du coton conventionnel peut entraîner des problèmes de santé pour les travailleurs agricoles, tels que des problèmes respiratoires, des intoxications par les pesticides (lors de  l’épandage notamment) et des accidents du travail. 

Des enquêtes effectuées par diverses organisations de défense des droits des travailleurs pointent du doigts des cas de salaires bas, de longues heures de travail, de mauvaises conditions de santé et de sécurité, d’exposition aux produits chimiques, et de harcèlement et de discrimination sur le lieu de travail dans certaines usines de coton conventionnel. 

Au contraire, les chartes des labels bio exigent le respect de conditions de travail décentes dans toute la chaîne de production (salaires, horaires, interdiction du travail des enfants, etc.). Et sans produits chimiques utilisés, les agriculteurs se portent mieux ! Mais bien entendu, cela dépend des employeurs et des pays.

Pourquoi est-ce si difficile de trouver des vêtements en coton bio ?

Les marques qui ont choisi le coton bio pour leurs collections ne se trouvent pas à tous les coins de rue (sauf chez Prairymood, où il n’y a quasiment que ça!). La raison ? Le coton bio est peu cultivé.

Tout d’abord, il faut savoir que 70 % des fibres produites dans le monde sont des fibres dites artificielles. Hé oui, les vêtements synthétiques, en polyester, élasthanne, et autres acryliques, ont malheureusement encore de beaux jours devant eux. Ce qui est bien dommage, car ces matières sont des cousines du plastique (autrement nommé : polymères), elles sont fabriquées à base de dérivés de pétrole, et elles ne sont pas du tout biodégradables. Mais elles sont moins chères… 

Face aux fibres synthétiques, les nobles matières comme le coton, le lin, la laine, la soie, ne représentent que 30 % de la production… et donc des vêtements disponibles. Et au royaume du coton, le bio est une denrée rare : selon les données de l’Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation (FAO), en 2020, la part de coton biologique dans la production mondiale de coton était d’environ 0,9 % !  Heureusement, elle est en croissance depuis plusieurs années. 

Le coton bio, tout comme le coton classique, est cultivé dans les pays chauds, loin de chez nous. Les 3 plus gros producteurs sont l’Inde, les Etats-unis, et le Burkina Faso. Il existe une production marginale de coton bio en Europe : en Turquie et en Grèce, et, dans une moindre mesure, en Espagne, Roumanie, Italie, Portugal… et même un tout petit peu en France, par certaines marques fabricantes.  

Où acheter des vêtements pour enfant en coton bio ?

De nombreux créateurs se sont lancés dans l’aventure du coton bio, pour une partie ou pour la totalité de leurs collections. Les vêtements en coton biologique ne sont donc plus des pièces réservées aux gardes robes de style hippie un peu datées. Des marques pour bébé et enfants à la pointe de la tendance ont choisi le coton bio comme leur matière de prédilection. On vous invite à en découvrir quelques-unes ici.

 Karinù vous propose de ravissants vêtements bébé fabriqués dans des matériaux bio et ultra doux : la laine d’alpaga et le coton Pima bio. Le coton Pima est originaire du Pérou. Épais, soyeux, et naturellement bio, le 100 % coton Pima est parfait pour les petits vêtements de bébé. 

Gloop a toute une gamme de vêtements pour bébé et d’accessoires tels que des gigoteuses, housses de matelas à langer, tours de lits, couvertures, draps housses, coussin d’allaitement… Tous leurs produits sont en 100% coton bio, et sont fabriqués au Portugal, pays où siège la marque.

Sense organics est engagée depuis plus de 20 ans dans une démarche éco-responsable. Cette marque allemande vous propose des vêtements pour bébé en 100 % coton bio. Des bodies, des pyjamas, des tenues pour le jour… et même de ravissants gilets en coton qui imitent le tricot laine, parfaits pour les familles véganes.

Little Green Radical, basée en Angleterre, choisit avec soin ses partenaires, en Inde, dans le cadre du Commerce Équitable. Tous les produits sont labellisés Fairtade Cotton. Les collections de vêtements pour bébé de Little Green Radical sont en 100 % coton bio.

Oeuf NYC, une marque new-yorkaise, conçoit avant tout des meubles design et éco-responsables pour enfants, mais ils ont aussi une collection de vêtements. Ceux-ci sont conçus soit en laine d’alpaga, soit en 100% coton Pima bio. Le coton pima est récolté et trié à la main, dans de petites exploitations au Pérou. Celles sélectionnées par Oeuf NYC suivent les règles du commerce équitable. 

La Queue du Chat est une marque française qui vous propose des collections de vêtements pour bébé aux motifs craquants en 100 % coton bio. Le coton utilisé par La Queue du Chat provient du Nord de l’Inde, où il est cultivé par 400 petits producteurs regroupés en association du commerce équitable. Les conditions de travail sont correctes et la rémunération est juste. Découvrez-en plus sur la Queue du Chat dans notre article à ce sujet. 

J’aurai le plaisir de vous en dire un peu plus à ce sujet dans un prochain article : Le coton bio est-il (vraiment) plus cher ?
En attendant, pour en savoir plus sur le coton bio, vous pouvez faire un tour sur Prairymood.com, et visiter les pages Le coton biologique et Les labels.

Partager :
  • 4532
  • 0
  • 1

Donner une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.