Bien choisir la tétine du biberon de bébé

Chose promise, chose due, voici la suite de l’article Quel Biberon Choisir pour l’Arrivée de Bébé. Après avoir discuté du choix de la matière du contenant, nous allons maintenant nous intéresser aux autres pièces du biberon, à savoir la tétine, les éventuelles valves, ainsi qu’à la contenance du récipient. Les biberons bébé n’auront alors plus de secret pour vous 😉

 

Choisir une tétine adaptée aux besoins de bébé

La tétine est un élément très important qu’il va falloir bien sélectionner. Comme pour la matière du biberon, nous avons essayé ici de lister objectivement les avantages et les inconvénients de chaque matière.

Tétine en caoutchouc ou en silicone ?

Le caoutchouc est une matière naturelle et écologique, elle aura donc les faveurs des parents éco-responsables. Il est également très souple et difficile à déchirer. Enfin, comme beaucoup de matières naturelles, le caoutchouc minimise les risques d’allergie.

Côté inconvénients : il est recommandé de laver les tétines en caoutchouc à la main, car cette matière naturelle est également plus délicate et risquera de devenir poreuse au fur et à mesure des passages au lave-vaisselle. Par ailleurs, le caoutchouc garde une odeur et un goût assez marqué, malgré les lavages.

De son côté, le silicone est une matière de synthèse qui peut être absolument adaptée à un usage alimentaire. Le silicone est totalement neutre en terme de goût et d’odeur : un + pour les papilles de bébé. Autre avantage, le silicone permet de proposer des formes de tétines élaborées, ce que ne permet pas le caoutchouc. Ainsi, la société française Iltet, créée par une équipe de chirurgiens dentiste, propose des tétines à la forme étudiée pour faciliter la digestion et le sevrage et ne pas déformer la future dentition de bébé. Voici une petite vidéo de démonstration :

Mais le silicone présente également quelques défauts : il résistera un peu moins bien aux assauts des petites dents pointues de bébé et se déchirera plus facilement que le caoutchouc. Il faudra donc prévoir plusieurs tétines de rechange, surtout au moment des poussées dentaires. Par ailleurs, il est sensiblement moins souple que le caoutchouc et ne sera donc pas adapté à un bébé qui a des difficultés à téter.

 

L’orifice de la tétine, pour régler la vitesse du débit

Il faudra également être attentif à la taille de l’orifice de la tétine. Il est généralement symbolisé par des chiffres :

  • Tétine 1 (débit lent) pour les nouveaux nés et pour l’eau
  • Tétine 2 (débit moyen) pour les bébés à partir de 2 mois environ
  • Tétine 3 (débit rapide) pour les bébés à partir de 4 mois environ
  • Tétine « liquides épais » ou tétine en x, pour les laits épaissis ou les soupes.

Certains fabricants, comme Cloud, proposent aussi des tétines « 3 vitesses » que vous pourrez utiliser tout au long de la croissance de l’enfant.

Comment savoir quand changer de tétine? C’est tout naturellement votre enfant qui vous indiquera lorsqu’il aura besoin de changer de débit. Faites lui confiance ! Si votre enfant a bon appétit et qu’il met soudain du temps à finir son biberon ou qu’il s’énerve pendant les repas, c’est qu’il est peut-être temps de passer à la vitesse supérieure 🙂

Quoiqu’il en soit, pour des raisons d’hygiène, il est conseillé de changer régulièrement de tétine, idéalement tous les mois.

Il est également important de bien choisir sa tétine dans le cadre d’un allaitement mixte (c’est à dire un allaitement à la fois au sein et au biberon), afin de proposer à bébé une tétine très proche de la forme du sein maternel, comme la tétine Bioteet de Iltet.

 

Les valves et systèmes anti-coliques pour faciliter la digestion

Ces petits « plus » permettent avant tout de faciliter la digestion en limitant le passage de l’air et en permettant à votre enfant d’adopter la bonne vitesse de tétée.

Ainsi, la marque Icobaby propose des tétines brevetées avec système de double-valve : la tétine anatomique reproduit les caractéristiques du sein maternel : elle ne laisse pas passer d’air, permet d’éviter les fuites et elle régule le débit de lait pour avoir un flux constant adapté à bébé, comme lors de l’allaitement.

La contenance : en fonction de l’âge et du type de nourriture

En règle général, on trouve 3 contenances de biberon sur le marché :

  • Les petits biberons de 120 ml, à réserver aux nourrissons et pour l’eau, quelque soit l’âge de l’enfant
  • Les biberons moyens de 240 ml, à partir de 3 mois environ
  • Les grands biberons de 330 ml, quand bébé « attaque » la diversification alimentaire et découvre les repas épaissis (céréales, soupes). A partir de 4 mois environ

Côté budget : Comptez entre 7 et 10€ pour un biberon de qualité, fabriqué en Europe avec des matériaux sains. Il faudra prévoir 6 à 8 biberons en moyenne, pour vous permettre de gérer sereinement les lavages. Pensez également à acheter les biberons en lots, plus économiques et tellement pratiques !

Enfin, le biberon peut-être une idée de cadeau de naissance utile. La marque Icobaby propose par exemple un très joli coffret contenant les « indispensables de bébé », dont le biberon.

Partager :
  • 2316
  • 0
  • 0

Donner une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *