Écolos et Parents : bien préparer son accouchement naturel

Suite à notre article sur la grossesse au naturel, nous continuons notre série consacrée aux parents écolos. Ce nouveau volet est dédié aux préparations adaptées pour une naissance la plus naturelle possible. Oui, il est possible aujourd’hui en France d’échapper au classique accouchement médicalisé, avec péridurale, couchée et les pieds dans les étriers. Si vous êtes en bonne santé et que votre grossesse ne présente aucun soucis particulier, vous pouvez choisir d’accoucher autrement. Cela implique de bien se préparer ! Partez à la découverte des meilleures préparations pour une naissance physiologique. Et toutes nos félicitations aux futurs parents !  

Les préparations à l’accouchement naturel

En plus de la préparation globale proposée par la maternité à laquelle vous êtes inscrite (ou auprès de votre sage-femme libérale), vous pouvez suivre une ou plusieurs autres préparations à la naissance. Elles sont complémentaires et vraiment intéressantes pour mieux gérer le grand jour, surtout dans le cadre d’une naissance naturelle sans péridurale. La plupart peuvent s’effectuer en compagnie du futur papa. Renseignez-vous auprès de votre sage-femme le plus tôt possible, car la majorité des préparations peuvent débuter dès les premiers mois de grossesse. Vous aurez aussi besoin d’un peu de temps pour en tester plusieurs et choisir celle(s) que vous préférez. Notez que la Sécurité Sociale rembourse 8 séances, donc si vous souhaitez cumuler plusieurs préparations, il faudra mettre la main au porte-monnaie.

L’haptonomie

Décrite comme la science de l’affectif, l’haptonomie vous amène à la rencontre de votre enfant. Les séances sont privées et s’effectuent obligatoirement en couple. Durant ces séances, vous apprendrez à communiquer avec votre bébé in utero, en posant les mains sur le ventre, le giron maternel. Vous aurez aussi l’occasion d’échanger sur vos inquiétudes de futurs parents. Vous apprendrez ensemble à vous faire confiance, à écouter votre corps pour le jour de la naissance, et découvrirez les postures qui soulagent. Votre compagnon apprendra aussi les points de pression et les massages qui vous aideront à supporter la douleur. Ensemble, vous guiderez votre enfant vers la sortie, vous l’aiderez à naître. En vous focalisant sur votre bébé, la douleur vous semblera plus supportable. L’haptonomie est une des rares préparations qui donne une telle place au futur papa et qui l’aide vraiment à trouver sa place de père.

Après la naissance, trois ou quatre séances en famille sont prévues, espacées de 3 mois environ. L’haptonomie post-natale permet de mieux vivre le détachement mère-enfant, aide le couple à trouver sa nouvelle place de parents, et aide le bébé à prendre conscience de son corps.

On remarque que les bébés qui ont bénéficié de l’haptonomie avancent dans la vie plus confiants et plus éveillés.

La préparation en piscine

Les séances de préparations à l’accouchement en piscine soulagent énormément la future maman sur le plan physique, surtout au troisième trimestre. Lorsque le bidon devient bien lourd, et que la circulation sanguine est parfois moins dynamique avec notamment des sensations de jambes lourdes, ces séances d’exercice physique et de détente dans l’eau sont très bénéfiques. Ces exercices soulagent les douleurs du dos et des ligaments, ils font travailler la respiration, et ils exercent le périnée. Comme tout sport, la préparation en piscine diminue le stress, et améliore le transit et le sommeil. Les séances s’effectuent en groupe, généralement entre femmes, mais certains centres accueillent aussi les futurs papa. Selon les centres, la séance est souvent suivie d’une heure de réunion informative (grossesse, accouchement, bébé) en groupe et en couple.

Le yoga prénatal

Le yoga prénatal est tout simplement du Hatha Yoga (le yoga doux et lent) adapté aux femmes enceinte. Ce sport est excellent contre l’anxiété ! Il vous permet aussi de gagner en souplesse, d’exercer l’ouverture du bassin, et de travailler la respiration, essentielle en Yoga. Une session de méditation est toujours incluse dans une séance de Yoga, afin d’apaiser le mental. Le Yoga associe le mental et le corps. Il vous apprend donc à écouter votre corps, à le pousser mais à ne pas le forcer, et à lui faire confiance le jour de l’accouchement. Ainsi, le Yoga aide à adopter intuitivement les positions qui favorisent la venue du bébé le jour J. Ces séances s’effectuent en groupe, entre futures mamans. Nul besoin d’être souple ou d’avoir déjà pratiqué le Yoga par le passé : le Yoga accueille tout le monde et on peut toutes y trouver un véritable intérêt.

Le pilate prénatal

Là aussi, le pilate prénatal est une version du pilate adaptée aux futures mamans. Ce sport consiste en des étirements et de la gymnastique douce avec un ballon et autres accessoires. Il permet de renforcer et raffermir le corps, et de réduire les douleurs du dos. Il aide le corps à gérer la nouvelle posture de la grossesse et à renforcer les muscles concernés. Comme tout sport, le pilate permet de rester en forme et de réduire le stress.

La gym sensorielle

Par des manipulations, le thérapeute aide à réduire les douleurs de la grossesse, il agit sur des membranes, des fascias, contre la douleur et le stress. Ensuite, on pratique des exercices physiques pour accompagner la naissance. La gym sensorielle vous aide à trouver en vous-même des ressources de stabilité, de puissance, et de gestion de émotions. Ces aspects sont bien sûr d’une grande aide lorsqu’on veut accoucher sans péridurale.

La méthode Bonabace

Réduire de moitié les douleurs de l’accouchement, c’est ce que vous promet la méthode Bonapace. Dans celle-ci, votre partenaire sera très actif. Il s’agit pour lui d’effectuer des pressions sur des points précis du corps de la future maman, appelé points d’acupression ou zone gâchette. Ces pressions vont dévier l’attention du cerveau de la douleur des contractions, et vont permettre de libérer des endorphines. Cette préparation implique aussi des massages spécifiques, l’enseignement des postures qui aident pour la naissance, et de temps de dialogue en couple pour dépasser ses peurs ensemble.

La méthode Gasquet

Aussi nommée Approche Posturo Respiratoire, la méthode de Bernadette de Gasquet (gynécologue et professeur de Yoga) vous aide à bien respirer et à bien vous positionner et vous mouvoir le jour J. On apprend à accueillir la douleur et à pousser sans être dans la crispation ni contracter d’autres parties du corps. On travaille beaucoup la détente et le relâchement, partant du principe que plus on est crispée ou dans la peur, plus on a mal.

Chez Prairymood, on l’a vécu ! Cette méthode a vraiment été d’une aide précieuse le jour J, pour adopter les bonnes postures durant le travail et pour laisser l’angoisse de côté.

La sophrologie

Voici une autre discipline qu’on peut pratiquer aussi en dehors de la grossesse. La sophrologie vous aidera beaucoup si vous souffrez d’anxiété. Il s’agit de visualiser positivement les événements à venir que l’on appréhende. On y apprend aussi à se relaxer. Ces acquis seront bien utiles le jour J !

L’hypnose

Entre l’éveil et le réveil, profondément dans nos pensées, proche de la méditation mais toutefois différente de celle-ci : l’hypnose est une méthode très efficace pour gérer la douleur de l’accouchement. En méditation, on va regarder la douleur en face et l’accepter, au contraire en hypnose on va s’en détourner, on va la modifier pour la supporter. L’hypnose a une action sur le cerveau scientifiquement prouvée.

En général, une douleur est une information d’un dysfonctionnement. Au contraire, les contractions de l’accouchement sont normales, il ne s’agit pas d’un dysfonctionnement. L’hypnose permet ainsi de lier une image positive à la douleur des contractions afin de les vivre positivement.

Contrairement aux idées reçues, pas besoin « d’y croire » ou « d’être réceptif » pour vivre l’hypnose, on peut tous y arriver. Vous le savez sûrement, l’hypnose permet de surmonter des problèmes psychologiques comme les phobies ou les addictions. Mais saviez-vous que l’hypnose peut aussi soutenir psychologiquement les femmes engagées dans un parcours de procréation médicalement assistée, et ainsi augmenter les chances de réussite de la FIV ? Fascinant, n’est-ce pas ?

Plusieurs séances lors de la grossesse, toujours individuelles, permettent de se préparer à vivre un accouchement sous hypnose. Le jour J, soit avec son thérapeute, soit seule en auto-hypnose, cela permettra de vivre son accouchement sans souffrir, sans douleur. Bien sûr, on n’oublie pas pour autant son accouchement !

Veillez à choisir un hypnothérapeute ayant une autre qualification de base : psychologue, sage-femme…

Objectif bien-être durant la grossesse : quelques pistes

Outre les préparations à la naissance à proprement parler, vous pouvez aussi agrémenter votre grossesse pour mieux vous relaxer et vous préparer, avec :

des séances d’acupuncture : à n’importe quel moment de la grossesse, en préventif une fois par trimestre, cela apaise le corps et l’esprit. Cette thérapie peut aussi aider un bébé en siège à se retourner !

un suivi d’ostéopathie : par manipulations, l’ostéopathe aide votre corps à gérer le développement du fœtus. Entre autres, il agit efficacement sur les nausées et autres problèmes digestifs, les douleurs, et améliore la circulation sanguine. L’ostéopathie est aussi bien utile pour en post-partum pour la maman, et pour le bébé.

des massages pour femme enceinte : ils permettent de soulager les douleurs et d’améliorer la circulation sanguine, d’hydrater la peau, et de vous détendre. 

Prenez aussi le temps de rédiger un projet de naissance. Il s’agit de mettre par écrit ce que vous souhaitez vivre le jour J. C’est une bonne base de réflexion, en couple, et un support de communication à la maternité notamment lors du changement d’équipe.

Pour focaliser vos pensées sur l’adorable petit-ange qui est à l’approche, n’oubliez pas de rédiger avec soin votre liste de naissance écolo. Voilà une activité idéale pour vos moments cocooning !

Vous prévoyez d’accoucher le plus naturellement possible ? Ou bien vous avez déjà vécu cette grande aventure ? Quelle(s) préparation(s) à la naissance avez-vous choisi ? Partagez-nous votre expérience en commentaire ! Nous avons hâte de vous lire !

Partager :

Donner une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.