Bien préparer son entrée à la crèche : nos conseils

Ça y est, quelques mois ont passé depuis la naissance de votre petit ange et il est temps pour vous de reprendre la route du travail. Et pour bébé, c’est donc le moment de découvrir un nouveau monde en se lançant dans l’aventure de la crèche. C’est à la fois chouette et angoissant, car d’un côté, vous appréciez le fait qu’il puisse se sociabiliser, et d’un autre, vous appréhendez la séparation. Bébé va-t-il réussir à s’adapter ? Et vous, allez-vous accepter de confier votre petit bout ? Rassurez-vous, vous n’êtes ni le premier ni le dernier à vous poser autant de questions. Alors, pour vous aider à réussir l’entrée à la crèche de votre enfant, voici 4 conseils précieux.

Préparer bébé à l’entrée à la crèche en lui parlant

Nous n’allons sûrement rien vous apprendre, mais pour un bébé ou un jeune enfant, il n’y a souvent rien de plus effrayant que le changement. Les tout-petits ont besoin de rituels et d’habitudes pour se sentir rassurés, surtout à partir de 9 mois, lorsque l’angoisse de la séparation apparaît. Alors, quand le changement est inévitable, ça se prépare un minimum et ça commence par une petite discussion.

Comment lui expliquer ? Le plus simplement du monde, même pour les tout-petits, dès 3 mois. Dites-lui que vous devez aller travailler comme toutes les autres mamans (ou papas) et que dès que votre travail est terminé, vous viendrez le chercher. N’hésitez également pas à lui donner envie en lui disant qu’il va pouvoir se faire plein de copains et qu’il y aura des tas de jouets. Dans tous les cas, l’essentiel est que bébé comprenne que vous ne l’oublierez pas et qu’il reviendra avec vous tous les soirs à la maison.

Avancer par étapes

Si votre enfant n’a jamais été gardé par une tierce personne, cela peut rendre l’entrée à la crèche plus compliquée.  Pendant votre congé maternité, n’hésitez pas à confier votre enfant de temps en temps à une personne de confiance durant quelques heures. En général, les papys et les mamies sont ravis de rendre ce genre de service 😉.

Par ailleurs, une fois l’inscription à la crèche concrétisée, vous pouvez avancer progressivement. Bien souvent, les structures d’accueil proposent une période d’adaptation. Cela se traduit par une première prise en charge de quelques heures dans la journée, puis quelques jours, pour enfin entamer un rythme plus régulier.

Bien se renseigner pour se rassurer

On dit souvent que l’entrée à la crèche est difficile pour les enfants. En réalité, même si on fait bonne figure, c’est aussi dur pour nous en tant que parents. Entre culpabilité et interrogations, l’étape est également difficile à franchir.

Alors pour éviter de vous torturer l’esprit et d’angoisser à l’idée que bébé ne se sente pas à l’aise, n’hésitez pas à vous renseigner un maximum sur le fonctionnement de la crèche. Et pour vous rassurer à 100%, vous avez tout à fait le droit d’échanger avec les assistantes maternelles sur leur façon de procéder.

Ensuite, vous avez peut-être des amis ou de la famille qui sont déjà passés par cette étape. Ils auront sûrement des conseils à vous donner pour mieux préparer le jour J.

Et enfin, si tous vos renseignements sont concluants (positifs), il ne vous reste plus qu’à faire confiance aux professionnels de la petite enfance. Dites-vous bien qu’ils sont formés et habitués à gérer le quotidien des tout-petits (change, repas, réconfort, jeux…).

Être prévoyant pour le confort de bébé

Pour que bébé puisse être à l’aise toute la journée, veillez à lui mettre des vêtements ultras confortables et dans lesquels il pourra bouger sans être gêné. Pensez également à prévoir plusieurs couches de vêtements, car souvent à la crèche, il fait très chaud, et le pull devient vite inutile, voire gênant.

Enfin,  il n’y a rien de pire que d’être pris au dépourvu, alors mieux vaut en faire trop que pas assez. Dans son sac à langer, vous pouvez rajouter :

  • Des vêtements de rechange (même si tout est fait pour l’éviter, bébé n’est pas à l’abri d’une couche qui déborde…)
  • Un doudou ou un lange en coton biologique
  • Une ou deux sucettes avec une attache
  • Tout autre objet peu encombrant susceptible de rassurer bébé (certaines crèches acceptent que bébé ramène un jouet familier 😉)

Partager :

Donner une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *