Le coton bio est-il plus cher ?

Comme promis dans l’article 4 bonnes raisons de choisir le coton biologique, voici des précisions sur ce mode de culture, en particulier sur un point qui nous tient à cœur, à nous les parents qui voient leur économies fondre comme neige au soleil au fur et à mesure que la famille s’agrandit… Le coton bio est- vraiment plus cher que le coton conventionnel?

 

C’est un fait incontestable, le coton bio est non seulement bien meilleur pour notre santé, mais il est aussi bien meilleur pour la planète. Pour certains d’entre nous, cela n’a pas de prix. Mais justement, qu’en est-il du prix du coton bio ?

 

De fait, le coton bio coûte plus cher à produire que le coton traditionnel. Et pour cause :

 

Premièrement, la culture du coton bio est encore rare alors que la demande augmente fortement.

Peu de pays produisent ce coton. On en dénombre environ 22. Parmi eux, on retrouve essentiellement la Turquie et l’Inde? Puis viennent la Chine, les Etats-Unis et quelques pays d’Afrique.

Les rendements de la culture de coton bio sont bien inférieurs à ceux du coton traditionnel : le coton bio pousse naturellement, sans ajouts d’engrais chimiques pour augmenter le rendement des terres. Les agriculteurs sont également tenus de mettre leurs terres au repos afin que celles-ci se rechargent des éléments nécessaires à la culture et qu’elles puissent à nouveau produire naturellement.

 

Deuxièmement, le coton bio suit généralement les règles du commerce équitable. Les acheteurs garantissent un salaire décent au producteur, ainsi que de bonnes conditions de travail, ce qui a bien évidemment un impact sur le coût du produit fini : quand vous payez un T-Shirt en coton conventionnel 5€ dans une grande enseigne, je vous laisse imaginer ce qui revient dans la poche du producteur de coton, dernier maillon de la chaîne, à l’autre bout de la planète.

Mais une démarche éco-responsable permet d’économiser sur d’autres postes :

 

Cela dit, la plupart des créateurs engagés dans une démarche éco-responsable ont aussi fait le choix de limiter le nombre d’intermédiaires et les transports de marchandise. Cela permet de réduire les dépenses, et donc de consacrer un budget plus important à l’achat des matières premières et à la rémunération des producteurs.

Savez-vous que la plupart des vêtements en coton conventionnel qu’on trouve dans la grande distribution sont de très grands voyageurs ? La matière première est cultivée dans un pays, transformée dans un autre, imprimée dans un 3ème, confectionnée dans un 4ème et enfin vendue dans un 5ème ! Ils se baladent souvent de l’Inde à la Chine, en passant par le Vietnam ou le Bangladesh, pour se retrouver dans nos rayons en France.

A ce titre, la démarche de la Queue du Chat, un créateur français de vêtements bio pour enfant (un de nos chouchous !) est remarquable : le coton est cultivé, transformé, imprimé et confectionné en Inde, dans différentes régions. Les collections sont ensuite acheminées vers la France. Cela permet de réaliser des économies sur le transport, et donc d’investir dans une matière première plus coûteuse. Avec en prime un bilan carbone beaucoup plus léger !

 

En résumé, l’offre textile en coton bio est donc légèrement plus chère que le coton conventionnel, mais le produit final est bien plus sain, éthique et éco-responsable. Parce que vous le valez bien…

Partager :
  • 9254
  • 0
  • 0

Donner une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *