Écolos et Parents : la Grossesse au Naturel

Nos conseils pour une grossesse écolo

Vous menez depuis de nombreuses années, ou seulement quelques mois, un mode de vie le plus écologique et naturel possible. Vous êtes minimaliste, vous refusez le plastique, vous limitez vos déchets, peut-être même êtes-vous végétarienne, et votre bicyclette vous tient lieu de voiture. Et puis un beau jour, ce petit « + » affiché sur un bâtonnet – malheureusement en plastique – vient bouleverser votre vie : vous êtes enceinte ! Et parmi toutes vos inquiétudes de future maman, vous vous demandez aussi si désormais votre vie va basculer dans une autre dimension, dans laquelle votre gourde en inox et vos menus végétariens n’auront plus leur place… Ou si vous allez pouvoir continuer, plus ou moins, à vivre comme avant. Rassurez-vous : rester écolo en devenant parent, c’est possible ! Mais, on ne va pas vous le cacher, c’est plus exigeant que d’être écolo solo. Il faudra vous accrocher, braver les opinions, et vous entourer des bonnes personnes. Aujourd’hui chez Prairymood, parce que le mode de vie éco-responsable est pour nous aussi essentiel, on a envie de vous parler de la grossesse au naturel. Alors, bonne lecture, et félicitations bien sûr !

Un suivi de grossesse naturel

Sans aller jusqu’à refuser le salutaire suivi médical de votre grossesse, vous pouvez vivre un accompagnement moins médicalisé, si vous ne souffrez pas de problèmes particuliers. Pour ce faire, il est nécessaire de vous entourer des bons professionnels et prendre le temps de bien vous informer.

Vive les sages-femmes !

Saviez-vous que vous pouvez effectuer votre suivi médical de grossesse avec une sage-femme, et ce dès le premier rendez-vous ? Ce professionnel de santé, qui exerce en libéral ou à l’hôpital, est expert des grossesses physiologiques, c’est-à-dire des grossesses sans problème particulier. Le gynécologue, lui, doit normalement se concentrer sur les grossesses pathologiques (grossesses à risques, maladies gestationnelles…). D’ailleurs, cela vaut aussi pour le suivi gynécologique hors grossesse ! Avec une sage-femme, votre suivi de grossesse sera plus personnalisé, bienveillant, et moins médicalisé. Elle prendra davantage le temps de vous écouter et de respecter vos choix. Ensemble, vous pourrez également élaborer votre projet de naissance. En effet, si vous ne présentez aucun risque, vous pourrez vous préparer à vivre un accouchement naturel, épaulée par votre sage-femme.

7 visites médicales obligatoires, mais des examens superflus

Saviez-vous encore qu’en tant que patient, votre consentement est nécessaire pour un acte ou un geste médical ? (cf. Loi Kouchner de 2002) Vous pouvez donc refuser les examens que vous estimez superflus durant votre grossesse, si celle-ci se passe normalement.

Au sein des 7 visites médicales obligatoires, certains examens sont complémentaires. Si aucune prédisposition ou aucune anomalie ne le justifie (par exemple : le test du glucose), ou bien si le résultat ne changerait rien pour vous (par exemple : l’amniocentèse), vous pouvez les refuser. Pour faire respecter vos droits, informez-vous, et posez des questions à votre sage-femme afin d’évaluer la pertinence et le caractère obligatoire des examens.

Vous pouvez aussi refuser certains gestes s’ils vous mettent mal à l’aise (palpation de l’utérus par toucher vaginal ; échographie endovaginale…), car il existe des alternatives. Et c’est d’ailleurs la même chose le jour de l’accouchement : entre autres, on ne peut pas vous faire une épisiotomie si vous exprimez votre refus oralement. C’est bien de le rappeler, car il y a encore malheureusement beaucoup de dérives dans ce domaine…

Les échographies sont-elles nocives ?

Les échographies sont des ultrasons, mieux vaut donc ne pas en abuser. D’ailleurs, durant cet examen, le médecin échographe prend soin de déplacer fréquemment la sonde afin de ne pas exposer votre fœtus aux ultrasons trop longtemps.

Cependant, les échographies constituent une merveille de technologie qui permet de dépister des pathologies chez le fœtus le plus tôt possible, afin de mieux les traiter. Trois échographies sont obligatoires, mais il est possible qu’on vous en prescrive d’autres en cas d’anomalies détectées.

Certains parents en rajoutent pour le plaisir, notamment avec les échographies 3D. De nombreux centres proposent ainsi des échographies « de souvenir », en 3D, avec enregistrement vidéo. Durant ces échographies, le faisceau ultrasonore passe plus de temps sur le fœtus.

Si vous souhaitez vivre une grossesse naturelle, n’abusez pas des échographies. Faites-vous confiance : la nature fait bien les choses.

La grossesse naturelle en pratique

Végétarisme et grossesse

Si vous étiez déjà végétarienne avant votre grossesse, vous pouvez continuer, mais nous vous recommandons chaudement de faire le point avec une nutritionniste ou diététicienne spécialisée dans le végétarisme. Elle vous aidera à établir vos menus équilibrés afin de ne manquer de rien, et pourra vous recommander des compléments alimentaires adaptés si besoin.

Certains vitamines et minéraux sont particulièrement importants lors de la grossesse : la vitamine B9 ou acide folique, la vitamine B12, la vitamine D, le fer, le calcium, le magnésium, et les oméga 3.

L’avantage d’être végétarienne enceinte, c’est que vous ne serez pas trop frustrée face à la liste des aliments interdits pendant la grossesse, car la grande majorité était déjà bannie de vos menus ! Les aliments déconseillés durant la grossesse sont les suivants : viande crue ; charcuteries crues ; poissons crus ; viandes fumées ; poissons fumés ; œufs crus ; aliments à base d’œufs crus maison qui pourraient manquer de fraîcheur (mayonnaise, mousse au chocolat…) ; fromages au lait cru et fromages à pâte molle ; soja.

Les vêtements de grossesse 

Les vêtements de grossesse ont un coût et représentent un certain gâchis, dans la mesure où vous ne les utiliserez pas longtemps. Et le gâchis, sans aucun doute, ce n’est pas du tout écolo. Certains achats ne sont bien sûr pas négociables pour votre confort, comme de bons soutiens-gorge, des culottes de maintien, etc. Lorsqu’on est enceinte, on a aussi envie et besoin de se faire plaisir de temps en temps ; une jolie robe de grossesse qui met la silhouette en valeur sera tout indiquée. 

Si vous avez envie de limiter et rentabiliser vos achats de vêtements de grossesse, voici quelques idées :

→ Achetez moins : explorez votre garde-robe et celle de votre conjoint. Il s’y trouve sans aucun doute plein d’idées de tenues compatibles avec un gros bidon : vos jupes à tailles élastiques que vous pourrez positionner sous votre ventre, ou au-dessous de la poitrine pour celles qui sont très longues, vos vêtements de style oversize, les t-shirts amples et les chemises de votre homme, etc.

→ Procurez-vous un bandeau de grossesse pour compléter et adapter vos anciens vêtements.

→ Optez pour des vêtements de grossesse qui sont aussi prévus pour l’allaitement, ainsi vous pourrez les porter plus longtemps.

→ Faites-vous prêter ou donner des vêtements de grossesse par vos copines ou vos sœurs. Et gardez les vôtres pour la prochaine !

→ Achetez d’occasion, sur Internet ou dans les vide-greniers et les friperies.

→ Si vous achetez du neuf, privilégiez les tissus bio et les confections européennes ou françaises.

→ Suggérez ces vêtements à vos proches comme idée cadeau pour votre anniversaire, Noël, ou votre baby-shower.

Une liste de naissance écolo et minimaliste

En tant que futur parent écolo, vous allez sûrement avoir des sueurs froides lorsque vous entrerez pour la première fois dans une boutique de puériculture. Rassurez-vous, vous n’avez pas besoin d’une quantité astronomique de matériel pour bébé, et vous pouvez tout à fait établir une liste de naissance écolo et minimaliste. Pour ce faire :

→ Visez l’essentiel.

→ Bannissez de votre liste les appareils électriques superflus : babyphone, préparateur biberon, robot mixeur-cuiseur-vapeur, chauffe-biberon… Si vraiment vous souhaitez utiliser l’un de ces appareils, pensez à la location ou au prêt entre copines.

→ Évitez le plastique autant que possible.

→ Choisissez des produits bio, made in France ou Europe.

→ Optez pour le bois massif (et européen) pour les meubles : ils sont plus résistants et plus durables, et ils ne contiennent pas de COV, ces composés volatils nocifs qu’on trouve dans le bois aggloméré.

→ Refusez les cadeaux surprises inutiles, qui conduisent au gaspillage : établissez une liste de naissance et communiquez-la à vos proches. Gardez les tickets de caisse et allez échanger sans honte les doudous contre des vêtements ou des draps.

            Mener une grossesse naturelle, c’est devenu de plus en plus facile et accepté par notre société. Vous avez désormais à votre disposition une large documentation et des professionnels de santé à votre écoute, qui vous aideront à faire les bons choix. Alors, faites-vous confiance et faites confiance à la nature. C’est votre corps, votre bébé, et votre vie ! Nous vous souhaitons beaucoup de bonheur en attendant bébé !

La grossesse naturelle, c’est votre credo ? Partagez-nous votre expérience en commentaire !

Partager :

Donner une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.