Le Portage en Toute Sécurité

Maintenant que vous savez tout sur les bienfaits du portage tant pour votre bout de chou que pour vous, il est temps de passer à la pratique. Mais comment bien porter bébé ? Echarpe, sling, porte-bébé… Quelles différences ? Y a-t-il des positions à éviter ? C’est parti pour un tour d’horizon des différentes façons de porter son nouveau-né.

 

Le portage : sécurité et bien-être de bébé en priorité

Avant de se concentrer sur les différentes manières de porter bébé, si nous passions en revue quelques critères clés dans le choix de l’équipement.

 

Le respect de la morphologie de bébé

À la naissance, et jusqu’à ce qu’il maîtrise la marche, bébé n’a pas les muscles suffisamment développés pour supporter la position droite et verticale d’un porte-bébé dit classique.

Au contraire, surtout les premiers mois, votre petit bout est le plus souvent recroquevillé en mode fœtal, le dos arrondi, les jambes relevées et les genoux pliés à la hauteur du nombril. Eh, oui, c’était sa position préférée dans le ventre de maman, pourquoi ça changerait une fois dehors ???? !

Plus sérieusement, il va falloir un peu de temps à bébé pour se tonifier (jusqu’à 18 mois environ). Et, brusquer les choses en lui faisant prendre une posture à laquelle il n’est pas prêt, est tout sauf une bonne idée.

C’est donc très important de veiller à ce que votre équipement soit en adéquation avec l’âge de votre bout de chou.

 

Quelques repères de position suivant l’âge

Il n’existe pas de règles strictes, car chaque bébé évolue différemment. Certains se développeront très vite sur le plan psychomoteur, alors que d’autres enfants privilégieront l’apprentissage de la parole en premier lieu.

Malgré tout, voici tout de même quelques pistes pour vous aider à vous repérer :

De la naissance à 3-4 mois : les genoux, fléchis, doivent rester dans la largeur du bassin, et les chevilles dans le prolongement des genoux.

Au-delà de 5 mois : lorsque bébé commence à gagner en motricité et qu’il devient capable d’attraper ses pieds, les jambes, toujours en position relevée, peuvent davantage embrasser le porteur.

 

Et la position face au monde ?

À partir de 6 mois, vous pouvez être tenté de retourner bébé et le mettre face au monde pour satisfaire sa curiosité et le stimuler. Cette position n’est pas recommandée, car elle n’est pas physiologique. Les professionnels de santé la déconseillent pour 2 raisons :

  • La stimulation de bébé est très importante, peut-être trop… À un âge où le cerveau de bébé n’est pas en mesure de comprendre la situation, la sensation d’avancer « seul » peut être très stressante pour votre bout d’chou. De plus, il se fatigue très vite.
  • La position physiologique (dos arrondi) est difficile à respecter.

 

Comment porter bébé : 3 possibilités

 

Le porte-bébé : en mode physiologique pour un bon développement physique

Vous l’avez compris, un bon porte-bébé doit avant tout respecter la morphologie du nouveau-né. Positionné blotti contre vous, votre tout petit garde sa posture naturelle, accroupie. Il est en appui sur ses fesses et non sur son entrejambe pour préserver sa colonne vertébrale.

C’est pourquoi le choix d’un porte-bébé physiologique est essentiel.

L’avantage réside dans sa praticité. Il est en général facile à enfiler et à ajuster grâce à ses sangles réglables en un seul geste.

Vous pourrez l’utiliser jusqu’aux 4 ans de l’enfant en adaptant sa position au fur et à mesure qu’il grandit.

Car s’il est vrai que pour les tout-petits, la position ventrale face à vous est recommandée, passé un certain poids, c’est votre dos à vous qui risque d’en prendre un coup. Le moment sera donc certainement venu de passer en mode dorsal. Une occasion en or pour bébé de découvrir le monde à votre hauteur !

 

L’écharpe de portage : le mode fusion

C’est certainement la façon de porter bébé la plus fusionnelle. D’ailleurs, dans de nombreux pays, porter bébé autrement est inimaginable.

Ces traditions ont d’ailleurs largement inspiré les créateurs occidentaux qui ont aujourd’hui développé des écharpes alliant authenticité et sécurité.

La longueur des écharpes peut aller jusque 5 mètres, de quoi vous offrir de multiples possibilités de nouages.

Concernant la position de bébé, le principe est le même que pour le porte-bébé physiologique : respecter la morphologie naturelle des tout-petits.

Super légère et ultra confortable, l’écharpe de portage offre une multitude de choix de position : ventre, côté, dos, en mode kangourou ou en version hamac, c’est à vous de décider (et peut-être un peu à bébé aussi qui vous fera sans doute vite comprendre ses préférences).

Le petit plus ? En mode kangourou, l’allaitement devient vite un jeu d’enfant ???? !

 

Le sling : le mode hamac par excellence

Cette écharpe à une particularité : plus courte et dotée d’anneaux aux extrémités, elle forme un hamac.

À la différence d’une écharpe de portage « classique », vous n’avez pas de nouage à réaliser. Ce sont les anneaux qui permettent de faire coulisser le tissu pour l’adapter à votre besoin de serrage.

Positionné en bandoulière sur une épaule, le sling propose un portage asymétrique. Cela signifie que bébé n’est pas centré devant vous, mais légèrement décalé.

Très simple d’utilisation, le sling est idéal pour allaiter votre bébé. En effet, vous pouvez très bien placer votre nourrisson directement en position semi-allongée, la tête dans l’axe de la colonne vertébrale et à proximité de votre poitrine (en veillant bien entendu à le laisser bien respirer). Ainsi, en cas de demande à un moment inopportun (et ils ont souvent le don pour ça ????), vous pourrez discrètement et facilement satisfaire l’appétit de votre petit glouton !

Le sling convient jusqu’aux 2 ans de l’enfant environ.

 

Le portage offre une multitude de possibilités et son côté pratique est vraiment un atout. Dans le choix de votre équipement, l’essentiel à retenir concerne évidemment le respect de la physiologie de bébé. Préserver le bon développement de ses hanches et ses membres inférieurs est primordial. Une fois rassuré sur ce point, vous apprécierez à coup sûr les joies du portage, notamment les papas, pour qui l’occasion de créer un lien privilégié avec bébé est un « plus » indéniable.

Partager :

Donner une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs requis sont indiqués *